Bangwai 2006 - Shu Cha

Thé de Chine - Puer

Galette 260g - Shu Cha (thé cuit)

Ce thé Bangwai est un puer cuit très intéressant. Il provient d’une région du Yunnan assez reculée. Il jouit de ce fait d’une renommée moins grande que ses confrères Lincang, Jingmai, Laobanzhang… (pour le plus grand profit des amateurs avertis). Thé d’altitude, aux petites feuilles, Bangwai est un Gu Shu (issu de théiers anciens), récolté en 2006 et cuit en 2012. Ses parfums et saveurs sont caractéristiques de certains puers: sous bois, terre humide.

L’infusion est d’un brun clair évoluant au cours des infusions mutiples vers un brun rouge lumineux.  Elle génère une belle et chaude sensation empreinte de grande douceur. Son effet est agréablement apaisant.

Lu Shan est fier de proposer ce thé Bangwai car il est le fruit des contacts qu’elle entretient avec les « maîtres de thé » de l’Institut du thé de Puer. Il est manufacturé par l’un d’entre eux. En occident, nous avons souvent tendance à considérer la variété, le sol, les conditions climatiques comme essentiels pour déterminer la qualité ou le grade d’un thé alors que pour les connaisseurs asiatiques la manufacture, issu du savoir-faire de l’homme, en est la clé.

45,00 €

Disponible

Port offert*

Puer  Bangwai  Galette Shu cha (Puer Cuit) - Lu Shan

En plus...

  • Origine

    Chine - Yunnan - Gu Chu - Théiers d’altitude

    Bangwai est un village autour duquel s’épanouissent les théiers sauvages et semi-sauvages. Dans le village, veille depuis plus de mille ans, l’un de ses plus illustres théiers. Le thé le plus apprécié provient des théiers du versant Est. Ils bénéficient ainsi du soleil matinal et sont protégés des préjudiciables rayons ardents de l’après-midi. Les spécialistes estiment à plus de mille ans les traces de l’usage et de la culture du thé dans ce village où production agricole et récolte de théiers sauvages cohabitèrent.

    Les sous sols du village Bangwai attestent de la présence humaine déjà au Néolithique (outils, accessoires...), témoignant de l’histoire très ancienne de ce lieu et de l'expérience du thé.

    L’usage a souvent retenu l’orthographe Bangwei en Occident et parfois même en Chine mais on peut considérer le nom écrit Bangwai comme le véritable nom et surtout le plus respectueux de l'origine. Cette double orthographe introduit un voile géographique et culturel ambigü.

  • Préparation

    Beaucoup d’amateurs de thés Puer inclinent vers une infusion en théière de terre cuite et pot de réserve. La capacité de la terre cuite, notamment de Yixing, à mémoriser les parfums et saveurs est un attrait de premier ordre. Mais l’usage occidental qui privilégie encore aujourd’hui la découverte de différents thés et donc de la consommation d’une grande variété de type de puer imposerait un grand nombre de théières (est-ce que nos budgets et nos espaces dédiés à l’art du thé le permettent?)

    L’important est peut-être de considérer que déguster un thé Puer c’est comme partir en voyage ou regarder un film consistant : les infusions successives sont les multiples scènes qui concourent à faire ressentir et apprécier le sujet exploré...

Chemins croisés...