Pu'er cru

(Sheng cha)

Depuis des siècles les amateurs de Pu'er consomment le thé cru. Ils en apprécient les vertus médicinales et les agréments sensuels. Mais pour en obtenir la quintessence ils doivent attendre plusieurs années, pour, entre autre, "chasser" l'astringence. Ainsi les producteurs vendent le thé de leurs parents et produisent le thé de leurs enfants…

Dans les années récentes (1970) la cuisson a fait son apparition...

Les tarifs indiqués sont ceux des galettes dont le poids peut varier.